Toutes les infos, les questions et les réponses sur votre marque préférée.
Répondre
1 message • Page 1 sur 1
Avatar du membre

Auteur
Pinin
Lion Super Extra
Messages : 2709
Enregistré le : 23 sept. 2003 13:07
Localisation : Val d'Oise - France

Des Boxer à deux têtes
Message
Article extrait de L'Argus
Insolite. Des fourgons Peugeot Boxer, Citroën Jumper... à deux têtes !
Le groupe Stellantis restyle aussi ses fourgons « back to back », composés de deux cabines fixées dos à dos. Mais à quoi servent ces Peugeot Boxer, Citroën Jumper et consorts sans queue ni tête – ou plutôt à deux têtes ? Leur conception se révèle moins saugrenue qu’il n’y paraît.
Le groupe Stellantis vient de restyler ses grands fourgons Peugeot Boxer, Citroën Jumper, Fiat Ducato et Opel Movano. Toutes les versions de ces utilitaires sont concernées, dont un type de carrosserie nommé « back to back » (dos à dos) qui, s’il existe depuis plusieurs années, apparaît rarement dans les configurateurs accessibles en ligne. Les sites web britanniques de Peugeot et Citroën nous offrent actuellement une occasion rare « d’admirer » celle-ci, non sans lever un sourcil interloqué devant cette étrangeté. Il s’agit en effet de deux cabines fixées ensemble et pointant dans des directions opposées, à la manière des locomotives d’un train, à ceci près que rien ne se trouve entre elles si ce n’est de courtes poutres formant un embryon de châssis.
Une variante à part entière
La configuration « back to back » est proposée comme l’une des carrosseries de type plateau simple cabine disponibles chez Stellantis. Chacun de ces demi-véhicules est fonctionnel et comprend un habitacle, ainsi qu’un groupe motopropulseur complet à roues avant motrices. Au Royaume-Uni, elle débute à 36 018 £ (41 860 €) pour le Peugeot Boxer. Mais la question que vous vous posez sûrement est : à quoi cela sert-il ?
Une base pour deux véhicules transformés
La construction « back to back » est destinée aux entreprises de transformation de véhicules, tels que des fabricants de camping-cars, et permet aux marques de livrer des véhicules de base par deux avec un encombrement et un coût réduits. En l’absence de châssis postérieur et d’essieu arrière, les clients disposent d’une grande liberté d’agencement de la partie arrière. Ceux-ci n’ont qu’à désaccoupler les deux moitiés de fourgon une fois celles-ci réceptionnées pour débuter leurs travaux. Stellantis n’est pas le seul constructeur à proposer des fourgons « back to back ». L’ancien Renault Master eut également droit à une telle variante, ce qui pourrait être le cas de la nouvelle génération du van au losange.
peugeot-boxer-back-to-back-2024-beige-avd-mk-bd.jpeg
peugeot-boxer-back-to-back-2024-beige-avd-mk-bd.jpeg (35.82 Kio) Vu 58 fois
peugeot-boxer-back-to-back-2024-blanc-avg-mk-bd.jpeg
peugeot-boxer-back-to-back-2024-blanc-avg-mk-bd.jpeg (35.13 Kio) Vu 58 fois
peugeot-boxer-back-to-back-2024-noir-profil-mk-bd.jpeg
peugeot-boxer-back-to-back-2024-noir-profil-mk-bd.jpeg (28.81 Kio) Vu 58 fois
Peugeot-eBoxer-2024-012.jpeg
Peugeot-eBoxer-2024-012.jpeg (47.53 Kio) Vu 58 fois
Répondre
1 message • Page 1 sur 1